Mon album, ma famille, mes passions...

23 octobre 2016

Hibernation

Cela fait 5 ans que je n'ai rien posté ici. Facebook a pris le dessus. Bien plus suivi, bien plus aisé à entretenir, c'est la solution de facilité. Pourtant, un blog c'est différent. Quand vous écrivez sur un blog, vous ne savez même pas si l'on vous lira un jour. Finalement, vous écrivez surtout pour vous. Comme on écrit dans un journal. Parfois juste pour le plaisir d'écrire... Et de ce fait, les règles sont différentes, on est beaucoup plus libre. Alors, ce blog, je vous le dis... il n'est pas mort. Juste endormi. Le jour où j'aurai envie d'écrire plus de 3 lignes, comptez sur moi, c'est ici que je les posterai. Surtout qu'à ma grande surprise, il continu à être consulté. 12000 visites à ce jour, et même 86 le mois dernier, alors qu'il végète depuis 5 ans ! Mais que font donc ces lecteurs en ce lieu et comment sont-ils arrivés là ? Je sens la plume me démanger...

Posté par demarez à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 août 2011

Vous ai-je présenté Keats ?

P1020891

Un peu plus bas sur ce même Blog, je vous montrais une photo d'un chaton qui avait élu domicile dans mon compost. Depuis, bien entendu, cette chatte (car c'est une petite minette) ne nous quitte plus. Nous l'avons donc adoptée (ou devrais-je dire "elle nous a adoptés" !) et déjà tout le monde en est gaga... Signe particulier : Mlle adore boire au robinet ! Elle fait parfois le pied de grue pendant 10 min devant la porte de la salle de bain, et se rue dans le lavabo (ou le bidet, ou la baignoire...) dés qu'on ouvre la porte. Elle passe la nuit alternativement sur notre lit, sur la chauffeuse de Victor ou sur son lit. Et ses journées généralement sur le canapé ou le bain de soleil. Elle nous salue toujours d'un délicat miaulement quand on rentre du travail (elle "miaoute" comme dit Victor) et ne fait même pas de bêtise en notre absence. Elle ne fait pas ses griffes sur le canapé, ne fait pas pipi derrière les meubles, ne monte (presque) jamais sur la table quand on mange. Elle est toute menue, particulièrement affectueuse (elle "ronronte" comme dit Victor)... en somme, la petite chatte qu'on attendait ! Manon lui a trouvé un joli nom (inspiré de la littérature Anglaise), je vous présente : KEATS !

 

P1030035__1024x768_P1020896__1024x768_P1020942__1024x768_P1020899__1024x768_P1020934__1024x768_P1030012__1024x768_P1030014__1024x768_P1020906__1024x768_P1030004__1024x768_

Posté par demarez à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2011

Primevère oreille d'ours

ban2

Les botanistes auront reconnu le nom d'une fleur, les amateurs de "lignes de vie" auront reconnu le nom d'une Via Ferrata. "Primevère oreille d'ours" est une Via Ferrata qui doit son nom à une fleur qu'on trouve (paraît-il) dans ce massif de Savoie. Sans difficultés particulières, cette voie équipée de nombreux artifices métalliques n'en est pas moins impressionnante. Accrochée au flanc du Mont du Chat, elle domine de presque 600m le lac du Bourget (quand même !). P1020430 Certes ledit lac est plus beau sous le soleil, et le temps était si menaçant qu'on a bien cru ne pas pouvoir faire cette voie, mais on est passé entre les gouttes et la véritable averse ne nous a "nettoyés" que sur la route du retour.

Pourtant on y a passé du temps car j'ai dû faire 2 fois la voie entière. En effet, un des 2 énergumènes que j'accompagnais avait oublié sa longe double (indispensable en Via Ferrata), j'ai donc fait une première fois la voie avec Victor, et une deuxième fois avec Léo. P1020494 C'est pourquoi on ne les voit jamais tous les deux sur les photos. Inutile de préciser lequel des deux a emporté une simple corde croyant que ça ferait l'affaire, ces 2 là sont si semblables qu'ils auraient pu réaliser cet exploit l'un comme l'autre...

Petite anecdote, dans le diaporama, on voit un nain de jardin qui a été dissimulé entre 2 pierres. P1020458 Hélas celui-ci a reçu un caillou sur la caboche, il est donc un peu... difforme. Je suis sûr que vous ne l'aviez pas remarqué sur la photo précédente dans le diaporama !

 

 

 

Posté par demarez à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2011

Ça plane pour Victor

banniere

Dans le cadre dU BIA (Brevet d'Initiation à l'Aéronautique) que Victor passe le mois prochain, le club de vol à voile "les Ailes Dauphinoises" (Cessieu, 38) a offert un vol d'une demi-heure à une dizaine d'élèves du lycée St Marc. Cet après-midi, les conditions météo étaient optimales : le ciel était parsemé de cumulus, autant de petits ascenseurs pour ces engins sans moteur. Bon certes, il a fallu attendre son tour, les instructeurs ne sont pas nombreux, mais il faisait beau et les membres du club étaient vraiment très sympathiques. Cela n'avait rien de pénible. Quand enfin ce fut le tour de Victor, on lui fit enfiler un parachute (paraît que parfois les planeurs se percutent !), on lui fit changer de casquette -à cause du bouton qui surmontait la sienne et qui pouvait cogner contre la verrière (avouez que la mienne lui va mieux !)- on lui rappela les commandes et hop c'est parti !

 

 

Posté par demarez à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2011

Week-end de Pâques

banniere2

La météo n'était pas très optimiste, Bison Futé était carrément pessimiste, mais Dominique avait très, très envie de voir la mer. C'est étrange, tous les ans, au printemps, elle présente les mêmes symptômes ! Nous avons donc réservé une chambre d'hôtes au Plan-de-la-Tour, non loin de St Tropez. Je ne saurais trop vous le recommander du reste (Les Figuiers, Pratbourdin), une maison splendide, avec piscine, au coeur des vignes, un accueil chaleureux... certes le temps un peu frais ne nous a pas permis d'essayer la piscine, mais nous nous sommes promis d'y retourner.

Nous avons eu raison finalement de prendre le risque de descendre, le temps s'est amélioré doucement et il a même fait suffisamment chaud lundi pour que Victor ait le courage de se baigner. Par ailleurs, la circulation au retour n'avait rien de catastrophique.

Nous avons (entre autre) découvert les jardins Méditerranéens de Rayol. Splendides. Ils s'étagent en paliers jusqu'à la mer. Accessoirement, on y mange de bons petits plats bio...

 

Comme vous êtes gentils, je vous offre en prime une petite galerie de portraits familiaux, faites sur les plages de Pampelonne et de Rayol.

 

 

 

Posté par demarez à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Dans mon compost, savez-vous quoi qui n'y a ? (SUITE)

Ben oui, mon compost est décidément très apprécié. Depuis une semaine, un nouvel habitant y a élu domicile, et ce matin, j'ai eu la surprise de découvrir que ce petit filou a invité un copain, ou un cousin, ou un frangin... que sais-je !

chats

A gauche (noir et blanc) la petite chatte qui nous fait du charme depuis une semaine, à droite (gris et blanc) son invité.

Posté par demarez à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2011

La Meije... c'est Grâââve !

P1010747_1

Cela faisait 20 ans je pense que je n'y étais pas retourné. J'en avais gardé malgré tout un souvenir impérissable. J'avais alors ma première voiture (une Mini Morris de 1968) et je me souviens qu'au retour j'étais si fatigué que j'avais dû m'arrêter sur la route pour dormir un peu. Je n'avais pourtant fait que 3 descentes sur la journée ! La Grave, c'est un mythe, un site unique (à ma connaissance). Vous partez de 1400m et (après un certain temps) vous arrivez à 3550m. La descente est totalement libre... et donc forcément dangereuse. Il faut savoir ne pas s'aventurer là où votre niveau ne vous permet pas de passer. Ici, c'est la haute montagne, vous côtoyez les séracs. Ici, vous croisez des fous furieux qui utilisent des skis larges comme des surfs et des surfs que vous pourriez utiliser comme planche à repasser ! On croise assez peu d'enfants, aucun débutant, et il est de bon ton d'emporter la pelle et la sonde à avalanche, voire l'Arva et le baudrier. Ici, c'est du sérieux.

P1010747

Cela faisait pas mal d'années que l'envie d'y retourner me travaillait, mais je n'avais personne pour m'accompagner. Alors quand Philippe m'a proposé de les accompagner, je n'ai pas hésité bien longtemps !

P1010715P1010713P1010712

Après une attente inversement proportionnelle au temps qui vous sépare de la dernière chute de neige, vous embarquez dans une des 6 télécabines qui forment le "train" que vous pouvez voir sur la bannière en haut de ce message. Si vous êtes observateur, vous pouvez repérer également l'ombre sur la photo du milieu ci-dessus. Un premier tronçon vous emmène à 2400m. Puis vous refaite la queue pour prendre le deuxième tronçon et vous arrivez à 3200m. Là déjà, le paysage est radicalement différent de ce que vous avez l'habitude de fréquenter dans les stations de ski "normales". Et vous vous dites que l'attente n'est rien pour une récompense aussi grandiose. CIMG1342Pour finir l'ascension, il faut rejoindre une curieuse remontée mécanique suspendue au-dessus du glacier et fixée de part et d'autre, sur les parois rocheuses. P1010717 Et pour aller jusqu'au départ de ce dernier tronçon, on vous offre une promenade en... ratrack ! Enooorme ! On croit rêver quand on voit l'engin de damage tracter sa grappe de pingouins !

P1010716CIMG1327CIMG1328

Et enfin vous accédez au sommet, 3550m. L'oxygène commence à manquer pour les moins accoutumés (comme, moi !) mais quel panorama. Au moins on domine !

P1010718P1010727P1010726

Puis c'est la descente. Même si la neige n'est pas tombée depuis plusieurs jours, même si des centaines (des milliers ?) de riders ont déjà sillonné la montagne, on trouve quand même de la poudreuse ici et là. La pente est raide, Philippe skie avec une aisance déconcertante et les 2 ados suivent avec une certaine maîtrise. Je suis un peu à la traîne. La neige est trop changeante pour que je puisse me lâcher. On passe radicalement de la trafolée durcie à la transformée (ça freine !) et de la poudreuse à la croûtée (ça surprend !). Mais je me fais plaisir quand même, et quel plaisir ! Par contre, j'en prend plein les jambes. Ouf !

P1010719CIMG1330P1010723

Après quelques descentes sur le glacier, nous repassons de l'autre côté (les fameux "Vallons de la Meije") et nous nous installons sur une arête pour le pique-nique.

P1010730P1010740P1010738

Tout autour de nous c'est raide. Le décor est grandiose, à couper le souffle (en plus du manque d'oxygène !). Les pentes les plus raides ont été sculptées par les passages répétés des skieurs, et dans leurs portions les plus étroites, elles dépassent ce que je connais de plus vertical en matière de pistes noires. A ceci près qu'au bas du champ de bosses, on trouve parfois... une barre rocheuse ! Mieux vaut ne pas rater son virage et descendre avec plus de prudence que de fougue. Heureusement que nos 2 jeunes ne font pas les fous. Cependant, Victor qui pour la première fois skiait sur une neige aussi délicate (et qui avait un poignet dans le plâtre !) a fini par se faire mal au genou dans une neige croutée et s'est arrété un peu avant nous. Personnellement, j'ai eu vraiment beaucoup de mal à retrouver un peu de punch après le repas et je pense que je n'aurais pas pu nous ramener jusqu'à Lyon sans faire une pause. Heureusement que Philippe est plus endurant que moi !

 

 

Posté par demarez à 22:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

20 mars 2011

Dans mon compost, savez-vous quoi qui n'y a ?

P1010517

C'est le printemps. Comme il se doit, nous sommes allez chercher quelques fleurs à mettre en pot pour embellir notre jardin et notre balcon. Et tout comme il y a deux ans, j'ai voulu utiliser mon compost mûr. Tâche ardue puisqu'il me faut vider les 3/4 supérieurs avant d'accéder à la couche utilisable. J'y ai retrouver les habitants habituels du compost, outres les Incontournables lombrics, j'y ai trouvé des crustacés (Cloportes) P1010504, des myriapodes (Scolopendre) P1010493, des pupes de mouche (Hermetia illucens) P1010497, et les monstrueuses larves de coléoptères (Cétoine, Hanneton) P1010499. Le problème c'est qu'il paraît que celles du Cétoines sont à conserver tandis que celles du Hanneton sont à éviter... facile à différencier ! Dans le doute, je tamise ma terre et je vire tous ces vers blancs pour le rempotage, c'est plus prudent.

Et puis tout au fond de mon bac à compost, qu'est-ce que j'ai trouvé ? Qui dormait là paisiblement depuis plusiers mois ? Qui a poussé quelques petits cris quand je l'ai retourné avec ma fourche, sans vraiment se réveiller ? Et qui a bien failli se prendre un pic de fourche dans le bidon ?

P1010513

Un lérot !

 

Posté par demarez à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 janvier 2011

Voeux 2011

Ben quoi ? On n'est que le 27 janvier ! Jamais trop tard...

voeux2011

 

Posté par demarez à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2010

L'oeil de Manon...

Pour les réfractaires qui font un blocage sur Facebook, je vous signale que Manon a remporté un concours photo organisé par la marque Bel Air sur Facebook et dont le thème était le romantisme. Trop forte ma puce ! Voici la photo :

156054_466542753931_157158488931_5855803_710685_n

Posté par demarez à 22:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]