P1010517

C'est le printemps. Comme il se doit, nous sommes allez chercher quelques fleurs à mettre en pot pour embellir notre jardin et notre balcon. Et tout comme il y a deux ans, j'ai voulu utiliser mon compost mûr. Tâche ardue puisqu'il me faut vider les 3/4 supérieurs avant d'accéder à la couche utilisable. J'y ai retrouver les habitants habituels du compost, outres les Incontournables lombrics, j'y ai trouvé des crustacés (Cloportes) P1010504, des myriapodes (Scolopendre) P1010493, des pupes de mouche (Hermetia illucens) P1010497, et les monstrueuses larves de coléoptères (Cétoine, Hanneton) P1010499. Le problème c'est qu'il paraît que celles du Cétoines sont à conserver tandis que celles du Hanneton sont à éviter... facile à différencier ! Dans le doute, je tamise ma terre et je vire tous ces vers blancs pour le rempotage, c'est plus prudent.

Et puis tout au fond de mon bac à compost, qu'est-ce que j'ai trouvé ? Qui dormait là paisiblement depuis plusiers mois ? Qui a poussé quelques petits cris quand je l'ai retourné avec ma fourche, sans vraiment se réveiller ? Et qui a bien failli se prendre un pic de fourche dans le bidon ?

P1010513

Un lérot !